La Dandy (The Misanthrope)

Je suis la prostituée des coeurs miséreux La crasseuse confidente de vos marmots poisseux La foi de l'athé qui en chacun de nous se terre Dans les bas-fonds du plus sordide des subconscients Ejectée des palaces pour sévices impolis L'alcool et les envies de luxe attiseront ton ennui Pataugeant dans le vulgaire des contorsions lacérées Crache sur la demoiselle au sexe rougeoyant et tâcheté L'anus a mal, suprême raffinement Dandysme tribal, déflore vos faux semblants Seul l'égoïsme, en tes rares moments de remords Déviera l'attractive alchimie du mal par le bizarre Comme une meute de louves se faufilant parmi la foule Leurs seins frottant le sol telle l'anguille dans le gouffre L'anus a mal, suprême raffinement Dandysme tribal, déflore vos faux semblants Et la drogue dans ce saccage, est-elle oubliée par le néant La maladie rongeant l'arbre, dépendance de l'omniscient Marais étiolés de désuètes lueurs d'âmes Stagnantes au désenchantement de l'homme Trop attaché au compliment.