Chico (Chilla)

Non je n'ai pas oublié Les traits de ton visage métissé Tes yeux noisettes emplis de sincérité Ta tendresse, ta voix, ton humanité Non je n'ai pas oublié Ton talent, ton toucher de piano Pour nous t'as tout quitté, ouais t'es parti à l'aube Battant, comme Rocky Marciano Non je n'ai pas oublié Tes origines, notre histoire familiale Pas de régime, que de plaisir, ouais Ta cuisine était magistrale Non je n'ai pas oublié Les douces attentions que tu m'as portées L'écoute, la protection, même quand t'avais rien tu voulais tout donner J'veux pas qu'ces souvenirs s'effacent Car tu t'éloignes quand le temps passe La douleur est insupportable La douleur est insupportable Hé mais dis-moi où tu te caches Ou du moins si tu te caches Mais dis-moi où tu te caches Non je n'ai pas oublié Tes faiblesses, les difficultés Les non-dits entretenus que t'as porté tout seul pour notre sécurité Non je n'ai pas oublié Le peu de choses que je savais de toi J'étais trop jeune, pouvais pas tout savoir Donc, il y a tous ces trous-noirs Mais je n'oublierai jamais Tous nos voyages en famille A deux barrages dans la vie T'arrachent dans la maladie Car je n'oublierai jamais La violence de tes cris La souffrance de tes crises T'es parti léger comme la brise J'veux pas qu'ces souvenirs s'effacent Car tu t'éloignes quand le temps passe La douleur est insupportable La douleur est insupportable Hé mais dis-moi où tu te caches Ou du moins si tu te caches Mais dis-moi où tu te caches Owaaaaaaaaaaah La douleur est insupportable Waaa-aaaaaaaaaaaaaah Plus le temps passe, plus tu t'éloignes Owaaaaaaaaaaah La douleur est insupportable Waaaa-aaaaaaaaaaaaah Plus le temps passe plus tu t'éloignes Hèèè Dis-moi où tu te caches Ou du moins si tu te caches Mais dis-moi où tu te caches