Matikář - naučíme matematiku. Každého.

Ave cesaria (Stromae)

Evora, Evora Evora, Evora Evora, Evora Evora, Evora Les effluves de rhum dans ta voix, me font tourner la tête Tu me fais danser du bout des doigts, comme tes cigarettes Immobile, comme à ton habitude, mais es-tu devenue muette ? Ou est-ce à cause des kilomètres, que tu ne me réponds plus Evora, Evora, tu ne m'aimes plus ou quoi ? Evora, Evora, après tant d'années Evora, Evora, une de perdue, c'est ça ? Evora, Evora, je te retrouverai, c'est sûr Evora, Evora Evora, Evora Souviens-toi de la première fois, où nos regards s'étaient croisés Même que ton oeil disait merde à l'autre, surtout à moi Mais pourquoi moi, alors que les autres te trouvaient bien trop laide Peut-être que moi je suis trop bête, mais je sais t'écouter Evora, Evora, tu ne m'aimes plus ou quoi ? Evora, Evora, après tant d'années Evora, Evora, une de perdue, c'est ça ? Evora, Evora, je te retrouverai, c'est sûr Evora, Evora Evora, Evora Evora, Evora Evora, Evora Ave Cesaria, chapeau pour la route à pieds Nue est, et nue était, Diva aux pieds nus, restera Et à vie Cesaria, et à la mort aussi Obrigado, tu embrigadas des millions de soldats dans ta patrie Donc garde à vous Cesaria, tu nous as tous quand même bien eus Ah tout le monde te croyait disparue, mais tu es revenue Sacrée Cesaria, quelle belle leçon d'humilité Malgré toutes ces bouteilles de rhum, tous les chemins mènent à la dignité Evora, Evora, tu ne m'aimes plus ou quoi ? Evora, Evora, après tant d'années Evora, Evora, une de perdue, c'est ça ? Evora, Evora, je te retrouverai, c'est sûr Evora, Evora Evora, Evora Evora, Evora Oh Saudade,Saudade de nha Cesaria Oh Saudade,Saudade de nha Cesaria Oh Saudade,Saudade de nha Cesaria Oh Saudade,Saudade de nha Cesaria Oh Saudade,Saudade de nha Cesaria Oh Saudade,Saudade de nha Cesaria Oh Saudade,Saudade de nha Cesaria Oh Saudade,Saudade de nha Cesaria Oh Saudade... Oh Saudade... Oh Saudade... Oh Saudade...