Assassine (Obispo Pascal)

Tant de jours, de mois passés Effacés et classés, les maux et moments Des plaisirs dépassés Aux cimes de mes désirs Ton ventre se dessine Assez de simagrées, tu m'as choisi pour cible Assassine Si je te suis des yeux Ne crois pas que c'est un jeu Mais si tu m'assassines aussi souvent Mais, le couteau dans la plaie trop souvent Je préférerais que tu m'assassines Pour de bon maintenant Je ne supporterai pas longtemps Que tu m'assassine autant J'en ai le souffle coupé Je suis touché de plein fouet Tu persistes et signes C'est lourd les regrets, '' assassine '' C'est sublime mais il m'assomme Ce bébé, mais c'est un beau prétexte en somme Comme si l'amour ne durait tout le temps Maintenant, je te fuirai des yeux Même si mon coeur brûle encore le feu