Mon Apache (Doré Julien)

Cette promesse, c’est de l’or que tu caches en attendant les Apaches et leurs centaures Ô mon inouïe antilope dans tes flancs et leurs reflets roux d’enfance dort un cyclope D’où vient la soie de ton ventre et d’où vient l’ardeur de ces beaux élans que tu défends Où vont les flots noirs de cendre les vaisseaux logés au creux de ta peau couleur d’encre Une flèche en plein coeur un ciel à la dérive et je meurs de nous survivre Un alezan sur la grève de nouveau enfin libre et je crève de nous survivre Cette lueur plus encore tu la caches en attendant les Apaches et leurs trésors Ô mon inouïe amazone tu nous quittes et l’été se fait automne black light, white heat Une flèche en plein coeur un ciel à la dérive et je meurs de nous survivre Un alezan sur la grève de nouveau enfin libre et je crève de nous survivre Cette promesse c’est de l’or que tu caches en attendant les Apaches Cette promesse c’est de l’or que tu caches moi je t’attends mon Apache