Naposledy vložené
Úniková místnost Vlaková loupež
Booking

Rezervujte si pobyt. Podpoříte zpěvník a sami dostanete $ 15.

Nejčastěji prohlížené
Opomíjené

Homme éternel (Blaspheme)

Depuis que le monde est monde, les hommes sont en guerre Ils vivent chaque seconde comme on vit la dernière La nuit est si profonde qu’elle donne sa lumière Puis délivre les ombres des âmes solitaires La vie est un mirage, c’est une grande illusion Elle traverse les âges, le temps est sa notion Elle ride les visages, assouvit les passions Pour le dernier voyage, elle se livre aux démons Oh ! Moi je rêve, homme éternel, à d’autres lèvres Oh ! Moi je crève, comme immortel, à d’autres fièvres… Même irréelles… L’esprit n’a qu’un message, les maux de l’inconscience Prédire à l’homme sage qu’il vivre faut sa chance L’envie de corps et âme par le sceau du silence Mourir pour une femme comme une eau de jouvence Oh ! Moi je rêve, homme éternel, à d’autres lèvres Oh ! Moi je crève, comme immortel, à d’autres fièvres… Même irréelles… Depuis la nuit des temps, l’homme est face au miroir Il vit son testament, comme la fin de l’histoire Le cri de sa naissance, de souffrance à l’espoir Le prix de l’existence, est-ce le prix du hasard ? Oh ! Moi je rêve, homme éternel, à d’autres lèvres Oh ! Moi je crève, comme immortel, à d’autres fièvres… Même irréelles…