Opale (Alcest)

Je sais que nous ne sommes jamais seuls Lorsque j'entends leur voix sereine Jaillisant des lointaines mers Et des crimes en nuances qui s'élèvent Les vieilles ames tombées du ciel Se révèlent en un torrent étoilè Pour peupler les temples vivants Emplis de lueurs secrètes