Maman (Louane)

Les amants passent de lits en lits Dans les hôtels, sur les parkings Pour fuir tout cette mélancolie Le coeur des villes, la mauvaise mine Des coups de blues, des coups de fil, Tout recommencera au printemps Sauf les amours indélébiles. Les rêves s’entassent dans les métros, Les grattes-ciel nous regardent de haut Comme un oiseau sous les barreaux. J'suis pas bien dans ma tête, maman, J’ai perdu le gout de la fête, maman. Regarde comme ta fille est faite, maman. J'trouve pas d'sens à ma quête maman. A l’heure où les bars se remplissent, Cette même heure où les cœurs se vident. Ces nuits où les promesses se tissent, Aussi vite qu’elles se dilapident. Des coups de blues, des coups de fil, Tout recommencera au printemps Sauf les amours indélébiles. Les rêves s’entassent dans les métros, Les grattes-ciel nous regardent de haut Comme un oiseau sous les barreaux. J'suis pas bien dans ma tête, maman. J'ai perdu le gout de la fête, maman. Regarde comme ta fille est faite, maman. J'trouve pas d'sens à ma quête maman. Regarde comme ta fille est faite, maman. J'trouve pas d'sens a ma quête, maman.