Le Zizi (Perret Pierre)

Afin de nous ter nos complexes, ogu, ogu, On nous donne des cours sur le sexe, ogu, ogu. On apprend la vie secrt' Des angoisses d'la bbt' Ou d'ceux qui trouvent dgourdi D'montrer leur bigoudi. Une instituric' trs sympatique Nous en expliqu'tout'la mcanique. Elle dit : "Nous allons planter l'dcor, ogu, ogu De l'appareil masculin d'abord, ogu, ogu." Elle s'approch' du tableau noir. On va p'tt' enfin savoir Quel est ce monstre sacr qui a donc tant de pouvoirs, Et, sans hsiter, ell'nous dessi-ine Le "p'tit chose" et les "deux orphelines" Refrain "Tout, tout, tout, Vous saurez tout sur le zizi, Le vrai, le faux, Le laid, le beau, Le dur, le mou Qui a grand cou, Le gros touffu, Le p'tit joufflu, Le grand rid, Le mont Pel. Tout, tout, tout, tout, J'vous dirai tout sur le zizi." Des zizis y'en a de toutes les couleurs, Des boulangers jusqu'aux ramoneurs. J'en ai vu des impulsifs Qui grimpaient dans les calcifs. J'en ai vu de moins voraces Tomber dans les godasses, C'lui d'un mcanicien en dtresse Qui a jamais pu runir ses pices. Y'a le zizi tout prop' du blanchisseur, Celui qui amidonn' la main d'ma soeur. J'ai vu le zizi d'un cur Avec son p'tit chapeau violet Qui, juste en pleine ascension, Fait la gnuflexion, Un lev d'zizis au crpuscule Et celui du pap'qui fait des bulles. Refrain Le zizi muscl chez le routier Se r'connait son gros col roul. J'ai vu l'zizi affolant D'un trapziste ambulant Qui apprenait la barr'fixe ses petits enfants, L'alpiniste et son beau pic glace Magnifiqu'au-d'ssus des grand's Jorasses. J'ai vu l'grand zizi d'un p'tit bedeau Qui sonn'l'anglus les mains dans l'dos, Celui d'un marin breton Qui avait perdu ses pompons Et celui d'un juif cossu Qui mesurai l'tissu, Celui d'un imfirmier d'ambulance Qui clignotait dans les cas d'urgences. Refrain J'ai vu l'petit zizi des aristos Qui est toujours au bord de l'embargo. J'ai roul d'la ptiss'rie Avec celui d'mon mari. Avec celui d'un chinois, J'ai mm'cass des noix. Avec un zizi au moeurs incertaines, J'ai mme fait des ris d'veau l'ancienne. Refrain