Le chant des sirènes (Orelsan)

[Refrain] J’entends les chants des sirènes Regarde autour de moi tous ces gens qui m’aiment J’veux toucher l'soleil avant qu’la pluie n'vienne T’inquiète pas, seuls les faibles se font bouffer par le système [Couplet 1] Déchiré, dans une boîte parisienne Pour la quatrième fois d'la semaine, et c’est même pas l'week-end Tous mes nouveaux amis sont proches du star-système Tous mes vieux potes subissent la merde de la vie quotidienne J’rêvais d’être connu en jouant aux p'tites voitures Maintenant les labels et les groupies veulent ma signature Oui j’assure, j’suis l'génie qu’a écrit "Sale pute" J’aimais pas l’adolescence : laisse-moi kiffer ma vie d’adulte Des bises, des poignées d'mains, des sourires hypocrites Reprends une bouteille : les deux premières sont parties trop vite Sous champagne, personne n’écoute mais les gens parlent Dis-moi qui tu connais, j’te dirai si t’es fréquentable Loin du commun des mortels, tellement loin En route vers le succès, j’me fais sucer dans l'train J’trouve la plénitude au sens propre : complètement plein De l’autre côté du p'tit écran j’laisse mes empreintes... Parmi les grands [Refrain] [Couplet 2] Mes potes disent que j’change, moi j’dis qu’j’évolue Cette époque où j’étais perdu d’avance est révolue J’prends même plus la peine d’avoir une opinion J’fais des copier-coller d'discussions, j’crée l’illusion J’pars toucher l’horizon, à dos d'vodka-bison Mais l’temps passe, j’reste en place, et l’soleil change de position Un pote attend mes mandats dans sa prison Pendant qu’j’suis dans un dîner mondain, en train d’régler l’addition Quand j’parle de mon prochain disque, les yeux d'mes fans s’illuminent Le problème, c’est qu'j'ai toujours pas écrit une ligne J’ai la chanteuse du moment en featuring Y’a deux ans, j’l’aurais sûrement insultée au fil d’une rime De plus en plus de vautours me tournent autour, au secours Ça commence à sentir la fin des beaux jours J’ai pas téléphoné pour l’anniversaire de ma sœur Alors que j'appelle mon manager toutes les trois heures Ma meuf pète un câble, veut qu’on passe du temps tous les deux Mais j’suis au Cap d’Agde, dans la chatte du Diable Un dernier verre et j’touche les cieux Tous mes vœux, j’pars en voyage des valises sous les yeux [Refrain] [Couplet 3] Déprimé, dans un bar caennais, vidé J’regarde mon téléphone en rêvant qu’il s'remette à vibrer Parfois un vieux pote m’appelle, mais c’est plus pareil Parfois mon ex m’appelle : j’aurais pas dû la perdre Les requins avec qui j’taffais, les suceurs qui m’grattaient M'ont poussé à cracher un deuxième disque raté Pendant qu'j'buvais du champagne pour me déshydrater J’vivais dans l’passé, de nouveaux artistes m’ont remplacé Mes ex-fans déçus cherchent le Orelsan du début Mais même moi j’crois qu'j'l'ai perdu Mon banquier m’avait prévenu : "Les impôts vont t'foutre à terre !" À quel moment j’ai cru qu'j'allais passer au travers ? Passé d'la vie d’une mini-star au connard de l’histoire À Caen, j’suis rien d'plus qu’un gros poisson dans une petite mare Fête chaque victoire mais y’a un juste milieu Apprends à remonter la pente avant d’entrer dans un cercle vicieux [Pont x2] Où sont passées les sirènes ? Regarde autour de moi tous ces gens remplis d'haine Après l’ivresse vient la migraine Au final, j’crois qu'j'me suis fait bouffer par le système [Refrain]